Frédérique Ildefonse

Equipe Philosophie antique – Directrice de recherche

Frédérique Ildefonse est directrice de recherche (DR1) au CNRS (Centre Jean Pépin, CNRS-ENS, UMR 8230).

Parcours

1983-1988 : élève de l’École Normale Supérieure, boulevard Jourdan, option Philosophie.
1984-1985 : Maîtrise de philosophie sous la direction de Pierre Aubenque (Université de Paris IV).
1985-1986 : Agrégation de Philosophie.
1986-1987 : DEA de philosophie sous la direction de Jean-François Marquet (Université de Paris IV).
22 Janvier 1994 : Doctorat de Philosophie de l’Université de Paris I, sous la direction de Jacques Brunschwig.
16 décembre 2006 : HDR de l’Université de Paris I, sous la direction d’Annick Jaulin.

1983-1988 : élève fonctionnaire stagiaire à l’École Normale Supérieure de Sèvres, puis de la rue d’Ulm.
1988-1991 : assistante normalienne (A.N.D) à l’Université de Strasbourg II.
1991-1994 : Pensionnaire à la Fondation Thiers.
Membre associé de l’Unité associée URA 381 du CNRS, Laboratoire d’Histoire des Théories Linguistiques, dirigée par M. Sylvain Auroux.
1994-1995 : Maître de Conférences à l’Université de Strasbourg II.
Septembre 1998-septembre 2004 : directrice de programme au Collège International de Philosophie.
Septembre 1996 : Chargée de Recherches (CR2) au CNRS, à l’UPR 76, Histoire des Doctrines de l’Antiquité tardive et du haut Moyen-Age, dirigée par Madame Marie-Odile Goulet.
Octobre 1999 : Chargée de recherches de 1ère classe (CR1) au CNRS, UPR 76, Villejuif.
Janvier 2004 – Juin 2005 : Visiting scholar pour trois semestres au Département de Philosophie de Columbia University, New York.
Juin 2006 – : Membre associé du Centre Louis Gernet (désormais ANHIMA, EHESS).
Octobre 2008 : directrice de recherche (DR2) au CNRS.
Mai 2016 – : membre de l’équipe « Anthropologie de la vie et des représentations du vivant » (LAS, Collège de France)
Octobre 2017 : directrice de recherche (DR1) au CNRS.

Distinctions

Juin 1980 : Premier Prix de Thème latin au Concours Général.
Juin 1981 : Premier Prix de Philosophie (séries B, C, D, E) au Concours Général.
Juin 1982 : Prix Jean Defradas.
Mars 1995 : Prix de la Fondation Thiers pour La naissance de la grammaire dans l’Antiquité grecque.
Février 1999 : Médaille de bronze du CNRS.

Responsabilités administratives et scientifiques

2006 : co-fondatrice et co-directrice, avec Catherine Darbo-Peschanski (CNRS, LAS), Nina Strawczynski (CNRS, centre Louis Gernet, disparue en 2008) et Jean-Louis Durand (CNRS, Centre Louis Gernet, disparu en 2016), du séminaire ACMAP, En deçà du sujet. Analyses comparées des modes d’action et de présence, ANHIMA (ex-Centre Louis Gernet) (2006-2012), puis Laboratoire d’Anthropologie sociale (Collège de France) (2012- 2017) ; actuelle ENS Ulm .
2012 : co-directrice du Programme de Recherche Interdisciplinaire (PRI) de l’EHESS « Pratiquer le comparatisme : terrains, textes, artefacts », fondé avec Marcello Carastro (EHESS) et Caterina Guenzi (EHESS), actuellement dirigé avec Cléo Carastro (EHESS) et Silvia D’Intino (CNRS, ANHIMA).
2012 : co-directrice du séminaire « Analyses comparées du destin : le lot, la part, le lien », avec Cléo Carastro (EHESS, ANHIMA), Silvia D’Intino (CNRS, ANHIMA) et Caterina Guenzi (EHESS, CEIAS).
2009-2010 : membre du comité de l’ANR-SHS sur le programme blanc et le programme Jeunes Chercheurs.
depuis septembre 2011 : suppléante de Pierre Caye, directeur actuel du Centre Jean Pépin, au comité de direction du LABEX HASTEC.
septembre 2012 – septembre 2016 : membre nommé du Comité National de la Recherche Scientifique pour la section 35 du CNRS (Sciences philosophiques et philologiques, sciences de l’art) (mandat 2012-2016).
juin 2015 : membre du jury d’admission de l’INSHS pour la section 35.

ORGANISATION DE COLLOQUE ET SÉMINAIRES
JOURNÉES D’ÉTUDE ET COLLOQUES

– 3 mars 2006 : organisation d’une journée d’études sur « L’intériorité » à Villejuif (UPR 76).
– 25 janvier 2008 : co-organisation, avec Catherine Darbo-Peschanski et Nina Strawczynski (Centre Louis Gernet), d’une journée d’études intitulée : « Poser une question ».
– juin 2010 : co-organisation, avec Catherine Darbo-Peschanski (ANHIMA), d’un colloque international (ANHIMA, INHA et Musée du Quai Branly : « L’acte fou. Analyse comparée d’un mode d’action et de présence ».
– 6 et 7 juin 2013 : co-organisation, avec Marcello Carastro, Caterina Guenzi et Silvia D’Intino, du colloque « Liens de causalité. Divination et autres enquêtes sur la nature et les hommes. Colloque international en l’honneur de Geoffrey Lloyd » à l’EHESS.
– 10 février 2014 : co-organisation, avec Marcello Carastro, Caterina Guenzi et Silvia D’Intino, de la journée d’études « Comparatisme. Questions de méthode » à l’EHESS.
– juin 2014 : co-organisation, avec Marcello Carastro, Caterina Guenzi et Silvia D’Intino, du colloque « La vie prénatale » à l’EHESS.

SÉMINAIRES

– depuis 2006 : co-fondatrice et co-organisatrice du séminaire « En deçà du sujet. Analyses comparées des modes d’action et de présence » (ACMAP), avec Catherine Darbo-Peschanski, Jean-Louis Durand et Nina Strawczynski , Paris, à ANHIMA (EHESS), puis, depuis 2012, au LAS (EHESS).
– depuis 2012 : co-fondatrice et co-organisatrice du séminaire « Approches comparées du destin : le lot, la part, le lien », avec Marcello Carastro, Silvia D’Intino, Caterina Guenzi, Paris, EHESS.

LISTE DES PUBLICATIONS
OUVRAGES

1. Nouvelle traduction annotée du Protagoras de Platon, accompagnée d’une introduction et de deux annexes, Paris, GF-Flammarion, 1997.
Recensions : R. Chiaradonna, Elenchos XIX (1998) pp. 143-146 ; M. Schofield, The Classical review 48 (2) (1998), p. 483- ; Y. Lafrance, Dialogue 39 (02), 2000, p. 391-.
2. La naissance de la grammaire dans l’Antiquité grecque, Paris, Vrin, 1997.
Recension : R. Chiaradonna, Elenchos XVIII (1997) p. 394-400.
3. Les Stoïciens I : Zénon, Cléanthe, Chrysippe, Paris, Les Belles Lettres, 2000 ; traduction brésilienne par Mauro Pinheiro : Os Estoicos 1 : Zenão, Cleantes, Crisipo, Edição Liberdade, 2007.
Recension : M. Chantry, dans Historiens et géographes n°376, 2001.
4. Nouvelle traduction, avec Jean Lallot, des Catégories d’Aristote, accompagnée d’une introduction, d’un glossaire et d’un dossier de textes, Paris, Seuil, mai 2002.
5. Nouvelle traduction annotée des Dialogues pythiques de Plutarque (L’E de Delphes, Pourquoi la Pythie ne rend plus ses oracles en vers ? La disparition des oracles), accompagnée d’une introduction et de trois annexes, Paris, GF-Flammarion, 2006.
Recension : Françoise Frazier, Ploutarchos, n.s. 5, 2007-2008, p. 116-117.
6. Il y a des dieux, Paris, PUF, 2012.
Recensions : Marielle Macé, « Paix dans les brisements », Critique 800-801, janvier-février 2014, p. 178-190 ; Renée Piettre-Koch, Bulletin de la société des Amis des Sciences Religieuses, numéro 10-12, p. 65-67.

ÉDITION D’OUVRAGES COLLECTIFS

7. Le moi et l’intériorité, sous la direction de Gwenaëlle Aubry et Frédérique Ildefonse, Paris, Vrin, Collection « Textes et traditions » n°16, 2008.
8. (avec Catherine Darbo-Peschanski), L’Acte fou. Analyses comparées d’un mode d’action et de présence, Paris, Classiques Garnier, 2017.
9. (avec Claire Brunet et Sandra Laugier), Actes des Journées d’étude en hommage à Claude Imbert, Variations Claude Imbert, Paris, T&T Publishing (sous presse).

FASCICULE

10. Traduction avec Jean Lallot du préambule et des chapitres I à V du commentaire d’Ammonius au Peri hermeneias, in Archives et Documents de la société d’histoire et d’épistémologie des sciences du langage, Seconde Série n°7, Décembre 1992.

PUBLICATIONS DANS DES REVUES A COMITÉ DE LECTURE

11. « L’expression du scepticisme dans les Dialogues faits à l’imitation des Anciens », Corpus n°10, 1989 et établissement du texte grec pour cet ouvrage de La Mothe Le Vayer, p. 23-39.
12. « Dumarsais, le grammairien philosophe », Corpus n°14/ 15, 1990, p. 35-60.
14. « Sensible et logos de Platon aux Stoïciens », Revue sénégalaise de philosophie, n°17, 1er semestre, 1993, p. 21-43.
15. « Sujet et prédicat chez Platon, Aristote et les Stoïciens », Archives et Documents de la S.H.E.S.L., Seconde série, n°10, Décembre 1994, p. 3-34.
16. « Sensation et intellection dans le De anima d’Aristote », Cahiers Philosophiques de Strasbourg, tome 7, Strasbourg, 1998, p. 195-218.
17. Rédaction avec Béatrice Godart-Wendling, Jean-Claude Pariente, Irène Rosier-Catach de l’article « Penser le principe de compositionnalité : éléments de réflexion historiques et épistémologiques », T.A.L. traitement automatique des langues, Volume 39, Numéro 1, 1998.
18. « Petite histoire de la metabasis », Histoire Epistémologie Langage, tome XX, fascicule 2, 1998, p. 63-80.
19. « Cratilo, 429b-431c : dizer verdadero, dizer falso », numéro spécial consacré à la philosophie ancienne de la revue de l’Université de Campinas, Brésil, Cad. Hist. Fil. Ci., Campinas, Série 3, v.8, n. Especial, p. 161-187, jan.-dez. 1998, p. 161-187.
20. « La théorie de la phrase (énoncé, proposition) chez les Stoïciens et son influence sur les grammairiens », dans Ph. Büttgen, S. Diebler et M. Rashed (édit.), Théories de la phrase et de la proposition de Platon à Averroès, Études de littérature ancienne 10, Paris, Éditions ENS Rue d’Ulm, 1999, p. 151-170.
21. « L’absence des complétives de l’analyse grammaticale antique. Seconde partie », HEL, tome XXII, Fascicule 1, Horizons de la grammaire alexandrine (1), Paris, 2000, p. 69-79.
22. « La multiplicité intérieure chez Marc Aurèle », Rue Descartes, Revue du Collège International de Philosophie 43, L’intériorité, Paris, PUF, 2004, p. 58-67.
23. « Notes sur la divination, le rationnel, l’irrationnel », dans Létitia Mouze (dir.), Kairos 25, Rationnel et irrationnel en philosophie ancienne, Toulouse, 2005, p. 227-234.
24. « La personne en Grèce ancienne », Terrain 52, Être une personne, mars 2009, p. 65-77.
25. « Le daimôn dans le stoïcisme impérial », Mètis, 2012, p. 331-348.
26. (avec Jean Lallot) Grec logos : premières approches philosophiques et grammaticales de l’énoncé, Langages 205, 2017, p. 73-86.
27. « Croire aux dieux », Socio-anthropologie 36, Manières de croire, 2017, p. 27-42.

PUBLICATIONS DANS DES ACTES DE COLLOQUE

28. « Perception et discours dans l’ancien stoïcisme », Histoire, Epistémologie, Langage, 14/ II, Théories linguistiques et opérations mentales, 1992 (Actes du Colloque “Opérations mentales et théories linguistiques”, tenu en Juin 1991 à l’Ecole Normale Supérieure, boulevard Jourdan), p. 31-45.
29. « Évidence sensible et discours chez les Stoïciens », éditions L’Harmattan, Paris, Juin 1997, numéro spécial des Cahiers de la philosophie et de la philosophie du langage de l’Université de Paris XII consacré au colloque Dire l’évidence, qui s’est tenu les 24 et 25 Mars 1995, à l’Université de Paris XII et à l’Ecole Normale Supérieure, boulevard Jourdan, sous la direction de MM. Carlos Lévy et Laurent Pernot), p. 113-129.
30. « L’absence des complétives de l’analyse grammaticale antique », dans Rafaella Petrilli, Daniele Gambarara (éds), Actualité des Anciens sur la théorie du langage (Actes du colloque franco-italien sur Langage et pensée sur la langue dans l’Antiquité : l’enjeu théorique de la recherche historique, organisé par Daniele Gambarara et Rafaëlla Petrilli à l’Université de Calabre, à Cosenza les 8 et 10 Avril 1999), Nodus Publikationen, Münster, 2004, p. 37-49.
31. « Les skhèmata tès lexeôs chez Aristote », dans Maria Silvana Celentano, Pierre Chiron et Marie-Pierre Noël, Skhèma/ figura. Formes et figures chez les Anciens. Rhétorique, philosophie, littérature, Études de philosophie ancienne -13 Actes du colloque franco-italien « Skhèma/ figura, recherches interdisciplinaires sur la théorie des figures dans l’Antiquité », organisé par Maria Silvana Celentano, Pierre Chiron et Marie-Pierre Noël, à l’École Normale Supérieure, à l’Université de Paris XII les 27-29 Mai 1999), Paris, Éditions ENS rue d’Ulm, p. 143-157.
32. « Analyse du langage et analyse de l’être dans la Métaphysique d’Aristote », dans Michel Narcy et Alonso Tordesillas (édit.), La « Métaphysique » d’Aristote. Perspectives contemporaines, Première rencontre aristotélicienne (Aix-en-Provence, 21-24 octobre 1999), Paris, Vrin, 2006, p. 183-198.
33. – « Sumpatheia, philia », dans José Maria Zamora Calvo, La amistad en la filosofia antigua, Murcia, UAM Ediciones, Colleccion Estudios 136, 2009, p. 135-146.
34. « Dire le vrai en philosophie ancienne, Platon, les Stoïciens », dans A. I. Bouton-Touboulic et Françoise Daspet (édit.), « Dire le vrai », Actes de la Journée d’Études du XLIIe Congrès International de l’Association des Professeurs de Langues Anciennes de l’Enseignement Supérieur, Bordeaux – 23 mai 2009, p. 53-69.
35. « Que nous apprend le αὐτός iliadique ? », dans Dominique Doucet et Isabelle Koch (dir.), Autos, idipsum. Aspects de l’identité d’Homère à Augustin, Aix-en-Provence, Presses Universitaires de Provence, 2014, p. 19-37.
36. « Identité et altérité. A partir des Bacchantes d’Euripide », dans Roger-Pol Droit (dir.), Figures de l’altérité, Paris, PUF, 2014, p. 35-68.
37. « Le pûr tekhnikon », dans Pierre Caye, Florence Malhomme et alii (dir.), Aux origines de la théorie et de la littérature artistiques (sous presse aux Éditions Classiques Garnier).

PARTICIPATION A DES OUVRAGES

38. « Les Stoïciens : nature commune et nature propre », dans J.-C. Goddard (dir.), La nature, Vrin, 1990, p. 49-63.
39. « Nietzsche : les nouvelles conditions du corps », dans J.-C. Goddard et M.Labrune (dir.), Le corps, Vrin, 1992, p. 188-228.
40. « Le pouvoir intériorisé – Nietzsche, Freud, Foucault », dans J.-C. Goddard et B. Mabille (dir.), Le pouvoir, Vrin, 1994, p. 201-228.
41. « La théorie stoïcienne des temps grammaticaux », dans Catherine Darbo-Peschanski (dir.), Constructions du temps dans le monde grec ancien, Paris, CNRS Éditions, 2000, p. 299-319.
42. « La classification des objets, Sur un passage du Politique (287b-289c) », dans Michel Narcy (édit.), L’amour du savoir, Paris, PUF, 2001, p. 105-119.
43. « L’idion hegemonikon est-ce le moi ? », dans G. Aubry et F. Ildefonse (édit.), Le moi et l’intériorité, Vrin, 2008, p. 71-81.
44. Introduction à la seconde partie (intériorité), dans G. Aubry et F. Ildefonse (édit.), Le moi et l’intériorité, Vrin, 2008, p. 217-222
45. « Questions pour introduire à une histoire de l’intériorité. Une histoire des problématisations de l’intérieur », dans G. Aubry et F. Ildefonse (édit.), Le moi et l’intériorité, Vrin, 2008, p. 223-239.
46. « La psychologie de l’action : représentation, impulsion et assentiment », dans Marie-Odile Goulet-Cazé (édit.), Études sur la théorie stoïcienne de l’action, Collection « Textes et Traditions », n°22, Paris, Librairie philosophique J. Vrin, 2011, p. 1-71.
47. « Sobre a etnografia », dans Manoel Mendonça Filho et Marcelo de Almeida Ferreri (dir.), Instituiçoes e cotidiao. Formas e intensidades no enfrentamento do comun, Sao Cristovao, Editora UFS, 2013, p. 13-37.
48. « Introduction à une histoire de l’intériorité », dans Palais 20, Inside dossier/ main theme, Paris, Palais de Tokyo, 2014, p. 96-102 / « Introduction to a History of Interiority », trad. anglaise P. Connor, p. 103-108.
49. « Sur la subjectivation antique », dans R. Calin et O. Tinland (dir.), La subjectivation, Paris, Hermann, 2017.
50. « Introduction. Des fous en bateau », dans Catherine Darbo-Peschanski et Frédérique Ildefonse (édit.), L’Acte fou. Analyses comparées d’un mode d’action et de présence, Paris, Classiques Garnier, 2017, p. 23-52.
51. – « Deixis et anaphore en philosophie grecque : Aristote, les Stoïciens » et « Deixis et anaphore chez le grammairien Apollonius Dyscole », dans Louis de Saussure (éd.), Deixis et anaphore, Londres, Iste Editions (sous presse).
52. – « “Configurer le réel” », dans Claire Brunet, Frédérique Ildefonse et Sandra Laugier (dir.), Variations Claude Imbert, Paris, T&P Publishing (sous presse).

PUBLICATIONS DANS DES REVUES SANS COMITÉ DE LECTURE
ARTICLES DE DICTIONNAIRE

54. Notice sur Denys Le Thrace pour le tome II du Dictionnaire des Philosophes Antiques, R.Goulet (dir.), éditions du CNRS, 1994.
55-84. Rédaction de 31 articles de dictionnaire, dont certaines en collaboration avec Michel Narcy, pour le Grand dictionnaire de la philosophie, Paris, Larousse, CNRS Éditions, 2003 : accident, acte, affection, aidôs, altération, altérité, apophantique, attribut, autre, destin, catégorie, corrélatifs, devenir, entéléchie, être, forme, hétéronyme, homonyme, impassibilité, impersonnel, paronyme, passion, phantasia, personne, polyonyme, qualité, quantité, relation, substrat, sujet, synonyme.
85. (avec Jean Lallot), article BEGRIFF (encadré 1), Vocabulaire européen des Philosophies (désormais VEP), sous la direction de Barbara Cassin, Seuil/ Robert 2004.
86. (avec Jean Lallot), article HOMONYME (encadré 3), VEP.
87. (avec Jean Lallot), article KER (encadré 4), VEP.
88. (avec Jean Lallot), article LOGOS, VEP.
89. (avec Jean Lallot), article MOT, VEP.
90. (avec Jean Lallot), article PARONYME (encadré 2), VEP.
91. (avec Jean Lallot), article SIGNIFIANT, VEP.
92. Articles CHRYSIPPE, Dictionnaire de l’Antiquité, sous la direction de Jean Leclant, Paris, Quadrige/ PUF, 2005.
93. Article ÉPICTETE, pour le même Dictionnaire de l’Antiquité.
94. Article GRAMMAIRIENS GRECS, pour le même Dictionnaire de l’Antiquité.
95. Article ZENON DE CITIUM, pour le même Dictionnaire de l’Antiquité.
96. Notice sur le Protagoras de Platon pour le tome Va du Dictionnaire des Philosophes Antiques, sous la direction de Richard Goulet, Paris, Éditions du CNRS, 2012, p. 759-771.
97. Notice sur Catherine DARBO-PESCHANSKI dans B. Didier, A. Fouque et Mireille Calle-Gruber, Le dictionnaire universel des créatrices, Paris, Des femmes, 2014.
98. Article ARISTOTE pour le Dictionnaire de la fatigue, dirigé par Philippe Zawieja, Genève, Droz, 2016.

COMPTE-RENDUS

99. Compte-rendu avec Jean Lallot de l’ouvrage collectif, Geschichte der Sprachtheorien der abendländischen Antike, Peter Schmitter (édit.), in Bulletin d’information de la société d’histoire et d’épistémologie des sciences du langage, S.H.E.S.L., n°30, 1993.
100. Compte-rendu de l’ouvrage de Rafaëlla Petrilli, Temps et détermination dans la grammaire et la philosophie anciennes (Münster, Nodus Publikationen, 1997) pour Histoire Épistémologie Langage, tome XX, fascicule 2, 1998.

OUVRAGES ET ARTICLES DE VULGARISATION
OUVRAGES DE VULGARISATION

101. En collaboration avec Guy Palayret, La sensibilité, Paris, Sedes, 1998.
102. En collaboration avec Guy Palayret, Autrui, Paris, Sedes, 1999.
103. En collaboration avec Guy Palayret, Le mal, Paris, Sedes, 2000.

ARTICLES DE VULGARISATION

104. Participation au Hors série du Nouvel observateur, consacré à La sagesse, 10 avril 2002.
105. Participation au numéro spécial sur Le stoïcisme du Magazine Littéraire, février 2007, article intitulé « N’oubliez pas que vous n’êtes jamais seuls »,.
106. « L’enquête antique sur le bonheur », dans Les Cahiers de l’Observatoire du Bonheur, n°2, 2011, p. 4-7.
107. « Le travail est notre dernier rituel », dans L’humanité dimanche, n°340, 6-12 décembre 2012, p. 90.
108. « La proximité des dieux » dans Le messager de l’ULIF Copernic, mai 2013, p. 8-10.
109. « Entre enquêtes et oracles, deux régimes rivaux de vérité », dans Le magazine littéraire 565, numéro spécial L’affaire Œdipe, mars 2016, p. 80-81.

ARTICLES A PARAÎTRE

– « La représentation compréhensive », dans Christophe Batsch et Renée Piettre-Koch (édit.), De la collection aux recueils de sagesse. Éléments d’une anthropologie de l’écrit pour l’Antiquité méditerranéenne (en préparation)
– « Ἄγαλμα et θεός. Retour sur le dossier platonicien, dans les actes, en préparation, du colloque : Ἄγαλμα ou les figurations de l’invisible. Approches comparées.
– « Le corps morcelé de Dionysos », dans le volume, dirigé par Margarita Xanthakou, des Actes du colloque Le sens du corps, analyse spectrale. Démarcations, compositions, segmentations (à paraître)
– « L’expérience du multiple », dans les actes du colloque « Rencontres et confrontations », organisé par Joan-Antoine Mallet et aliae, Université de Montpellier (13 et 14 juin 2013) (à paraître).
– « Comment le rituel peut-il faire lien ? », dans les actes du colloque « Ruptures et lien social » (à paraître chez L’Harmattan).
– « De quoi le rite nous libère-t-il ? », Bulletin freudien (à paraître).
– Article ONOMA pour le Dictionnaire de la terminologie linguistique, dirigé par Bernard Colombat (à paraître).
– « Logique et divination », dans les actes, en préparation, du colloque : « Liens de causalité. En hommage à Geoffrey Lloyd ».
– « La vie avant la vie », dans les actes, en préparation, du colloque : « La vie prénatale ».
– « Retour sur la théorie stoïcienne de la signification », dans les Actes du colloque Sêmainô I (en préparation).
– Notices Aristote, INTRODUCTION, PLATON, SENEQUE, STOÏCISME pour le Dictionnaire du bonheur, dirigé par Michèle Gally (à paraître aux Éditions du CNRS).

LISTE DES COMMUNICATIONS ET CONFÉRENCES INVITÉES

– 1. Novembre 1990 : communication sur “La réglementation de la langue chez les Stoïciens” dans le cadre du séminaire de D.E.A. de Madame Monique Dixsaut à l’Université de Paris XII – Créteil.
– 2. Juin 1991 : communication sur “Perception et discours dans l’Ancien Stoïcisme” dans le cadre du colloque “Opérations mentales et théories linguistiques”, organisé par l’URA 381 et la Société d’Histoire et d’Epistémologie des Sciences du Langage, à l’École Normale Supérieure, boulevard Jourdan)
– 3. Avril 1992 : conférence sur “Sensible et logos chez Platon, Aristote et les Stoïciens” à l’Université de Strasbourg II.
– 4. Octobre 1992 : communication sur “Sujet et prédicat chez Platon, Aristote et les Stoïciens” ; compte-rendu du groupe de travail de Monsieur Jean Lallot dans le cadre de l’URA 381.
– 5. 18 Mars 1994 : “La théorie stoïcienne des temps grammaticaux” dans le cadre du séminaire sur le temps de Madame Catherine Peschanski, au Centre Louis Gernet de recherches comparées sur les sociétés anciennes.
– 6. 5 Avril 1994 : “Dialectique et rhétorique dans le Stoïcisme” dans le cadre du séminaire “Les techniques de vérité dans la Grèce Ancienne”, tenu par Monsieur Francis Wolff à l’Ecole Normale Supérieure.
– 7. 28 Octobre 1994 : “La théorie de la phrase (énoncé, proposition) chez les Stoïciens et son influence sur les grammairiens” dans le cadre du séminaire “Théories de la phrase et de la proposition de Platon à Averroès”, tenu à l’École Normale Supérieure, sous le parrainage des sections de Grec (Centre d’Études Anciennes), d’Arabe et de Philosophie.
– 8. 24 Mars 1995 : “Évidence sensible et discours chez les Stoïciens”, dans le cadre du colloque sur l’Evidence qui s’est tenu les 24 et 25 Mars 1995, à l’Université de Paris XII-Créteil et à l’École Normale Supérieure, boulevard Jourdan, sous la direction de Messieurs les Professeurs Carlos Lévi et Laurent Pernot.
– 9. 21 Octobre 1995 : “La détermination de l’énoncé chez Apollonius Dyscole”, devant les membres de l’URA 381 (Histoire des théories linguistiques), dirigée par M. Sylvain Auroux, à l’Ecole Normale Supérieure, Rue d’Ulm, dans le cadre d’un compte-rendu du sous-groupe consacré à l’Antiquité, dirigé par M. Jean Lallot.
– 10. 31 Janvier 1997 : conférence sur “Sensation et intellection dans le De anima d’Aristote”, dans le cadre d’une journée Aristote, à l’Université de Strasbourg II.
– 11. 31 Mai 1997 : “Petite histoire de la metabasis”, conférence donnée lors d’une journée d’honneur à M. Jean Lallot dans le cadre de l’URA 381 dirigée par M. Sylvain Auroux.
– 12. 31 Mai 1997 : “Personnalité et impersonnalité dans les dialogues de Platon”, conférence donnée au Collège International de Philosophie dans le cadre d’une journée, dirigée par M. Frédéric Cossutta, consacrée au dialogue philosophique comme genre.
– 13. 18 Octobre 1997-3 Novembre 1997 : série de huit conférences au Brésil dans le cadre d’une mission COFECUB sur l’invitation du Professeur Milton Meira do Nascimento, de l’Universidade de Sao Paulo, dans le cadre du programme « Perspectives actuelles en histoire de la philosophie », dirigé par Francis Wolff, de l’École Normale Supérieure.

– au Colegio international de filosofia à Rio de Janeiro
Grammaire et philosophie dans l’Antiquité grecque
Conférence 1 : Le “blocage linguistique” : Platon, Aristote
Conférence 2 : Le paradoxe stoïcien autour de la grammaire
Conférence 3 : La constitution de la grammaire en discipline séparée (Apollonius Dyscole, la Technè grammatikè de Denys le Thrace)

– à l’USP de São Paulo
L’analyse du langage dans l’Antiquité grecque
Conférence 1 : Analyse du langage et phénoménologie chez Platon
Conférence 2 : Aristote : la théorie de la prédication
Conférence 3 : Théorie de la représentation et lieu logique chez les Stoïciens (qu’est-ce qu’un “dit” [lekton] ?)
Conférence 4 : La théorie de la phrase chez les grammairiens grecs

– à l’Université fédérale du Rio Grande du Sud à Porto Alegre
Conférence : Théorie de la représentation et lieu logique chez les Stoïciens (qu’est-ce qu’un “dit” [lekton] ?)

– 14. 23 Février 1998 : Conférence dans le cadre du séminaire de Francis Wolff à l’École Normale Supérieure : « Protagoras 349d-351b, Sophisme ou elenchos socratique ? »
– 15. 18 Avril 1998 : Conférence à Oxford dans le cadre d’une rencontre franco-britannique consacrée au Cratyle de Platon, organisée par Catherine Dalimier à la Maison Française d’Oxford, les 17 et 18 Avril 1998 : « Cratyle, 429b-431c : dire vrai, dire faux ».
– 16. 17 Novembre 1998 : intervention (lue par Philippe Morier-Genoud) à une journée d’hommage à Henri Joly, à Genève.
– 17. 5 Janvier 1999 : conférence intitulée « Quelques remarques sur les Catégories d’Aristote », dans le cadre du séminaire de DEA de Linguistique de Sylvain Auroux, consacré à la notion de catégorie, à l’Université de Paris VII.
– 18. 8 – 10 Avril 1999 : participation au colloque franco-italien sur Langage et pensée sur la langue dans l’Antiquité : l’enjeu théorique de la recherche historique, organisé par Daniele Gambarara et Rafaëlla Petrilli à l’Université de Calabre, à Cosenza. Communication sur : « L’absence des complétives de l’analyse grammaticale antique. »
– 19. 27-29 Mai 1999 : communication sur : « Les skhèmata tès lexeôs chez Aristote. » dans le cadre du colloque franco-italien « Skhèma/ figura, recherches interdisciplinaires sur la théorie des figures dans l’Antiquité », organisé par Maria Silvana Celentano, Pierre Chiron et Marie-Pierre Noël, qui se tiendra à l’École Normale Supérieure, à l’Université de Paris XII.
– 20. 21-24 Octobre 1999 : communication sur « Analyse du langage et analyse de l’être dans la Métaphysique d’Aristote » dans le cadre du colloque sur la Métaphysique d’Aristote, à Aix-en-Provence, organisé par l’Université d’Aix-en-Provence et le PICS de Michel Narcy.
– 21. 9 Août 2000 – 4 Septembre 2000 : série de sept conférences au Brésil dans le cadre d’une mission COFECUB sur l’invitation du Professeur Ricardo Terra, à l’Universidade de São Paulo, sur le thème de L’histoire de l’intériorité dans l’Antiquité grecque.

– à l’USP de São Paulo
– 21 Août 2000 : 1. Introduction thématique au projet d’une histoire de l’intériorité dans l’Antiquité grecque
– 22 Août 2000 : 2. Personnalité et impersonnalité chez Platon
– 24 Août 2000 : 3. Psychologie et théorie de la connaissance : modification de la logique de l’empreinte (de Platon, Aristote à Chrysippe, de Chrysippe à Plutarque)
– 28 Août 2000 : 4. La théorie de la personne chez les grammairiens grecs et ce qui en resssort
– 29 Août 2000 : 5. Autour de egô chez Apollonius Dyscole
– 30 Août 2000 : 6. Les ambiguïtés de Marc Aurèle

– à l’UFBA de Salvador de Bahia
– 1er Septembre 2000 : Psychologie et théorie de la connaissance : modification de la logique de l’empreinte (de Platon, Aristote à Chrysippe, de Chrysippe à Plutarque)
– 25. 8-11 Décembre 2000 : « Hésiode chez Platon », participation au colloque « Les antiquités récurrentes », organisé à Paris par le PICS de Michel Narcy et le CIPh. Communication sur : « Hésiode chez Platon »
– 22. 15 Janvier 2001 : conférence sur « Le dogmatisme stoïcien » à l’Université Fédérale de Bahia, Salvador de Bahia, Brésil
– 23. 31 Janvier 2001 : participation au séminaire de Pascal Michon sur Michel Foucault, au Collège International de Philosophie. Communication sur : « Le discours chez Foucault »
– 24. 8-10 Février 2001 : participation au colloque franco-espagnol « L’amitié dans la philosophie antique. » organisé José Zamora, le Collège d’Espagne, l’UPR 76 du CNRS, l’Institut de l’Histoire de la philosophie, le Département de philosophie de l’Université de Provence (Aix-Marseille I) et le Centre d’études sur la pensée antique « kairos et logos ». Communication sur : Philia et sumpatheia.
– 25. 23-27 Juillet 2001 : participation au 9e Symposium Hellenisticum, qui s’est tenu à Hambourg du 23 au 28 Juillet 2001, sur le thème : « Philosophy of Language in the Hellenistic Age ». Communication : La pensée de l’ordre chez Apollonius Dyscole.
– 26. 4 Juin 2004 : participation à la journée d’études organisée à Villejuif (UPR 76) par Gwenaëlle Aubry. Communication intitulée : « L’idion hègemonikon, est-ce le moi ? »
– 27. Juin 2004 : participation au Colloque franco-grec organisé à l’Université d’Athènes par Antonia Soulez et Jean-Philippe Narboux. Communication intitulée : « Different ways of falling in Ancient Philosophy. »
– 28. 18-24 Octobre 2004 : participation au XIe congrès de l’ANPOF organisé par Joao Carlos Salles Pires da Silva à Salvador, Bahia. Communication intitulée : « Éléments pour une histoire de l’intériorité dans l’Antiquité grecque ».
– 29. 11 Janvier 2005 : participation au séminaire d’Alexandre Surrallés à l’EHESS. Communication intitulée : « Sensation, perception et affectivité dans l’Antiquité grecque ».
– 30. 3 mars 2006 : dans le cas d’une journée d’études que j’organisais sur l’intériorité à Villejuif (UPR 76), communication intitulée : « Éléments pour introduire à une Histoire de l’Intériorité ».
– 31. 10 mars 2006 : conférence intitulée : « Où est l’esprit ? Intérieur et extérieur en noétique, psychologie et anthropologie antiques », pour le séminaire de l’ENS Saint Cloud organisé à Marseille, au théâtre de l’Alcazar.
– 32. 23-27 Octobre 2006 : participation au XIIe congrès de l’ANPOF organisé par João Carlos Salles Pires da Silva à Salvador, Bahia. Communication intitulée : « La définition de la conjonction chez Denys le Thrace ».
– 33. 9 février 2007 : conférence intitulée « La conception de la divinité dans les Dialogues Pythiques de Plutarque » à l’Université de Paris X-Nanterre dans le cadre du séminaire de Luc Brisson et Jean-François Pradeau consacré aux rapports entre philosophie et religion dans la tradition platonicienne.
– 34. 15 février 2007 : conférence intitulée « Le rapport entre l’âme et le corps en Grèce ancienne » à l’EHESS dans le cadre du séminaire de Philippe Descola et Alexandre Surrallés consacré à « Corps et âme ».
– 35. 12-13 mars 2007 : conférence intitulée « Éros grammairien » à l’Université de Palerme, sur l’invitation, avec Jean Lallot, de Franco Lo Piparo.
– 36. 11 mai 2007 : conférence intitulée « Science stoïcienne et phantasia kataleptikè » lors des journées d’études « Religere et colligere : religion et collection. Études de cas comparés. De la sommation à la complétude », organisées à l’EPHE par Renée Piettre-Koch et Christophe Batsch.
– 37. 25 janvier 2008 : co-organisation, avec Catherine Darbo-Peschanski et Nina Strawczynski (Centre Louis Gernet), d’une journée d’études intitulée : « Poser une question » dans le cadre du séminaire « En deçà du sujet : analyse comparée des modes d’action et de présence ».
– 38. 11 mai 2009 : conférence intitulée « À partir d’une occurrence d’agalma chez Plotin. (Sur le beau, Ennéade I 6 [1] 9) », dans le cadre du séminaire Agalma, organisé au Centre Louis Gernet par Marcello Carastro.
– 39. 23 mai 2009 : conférence intitulée « Dire le vrai en philosophie ancienne, Platon, les Stoïciens », au Congrès de l’APLAES, sur « Dire le vrai », organisé à l’Université de Bordeaux par Françoise Daspet.
– 40. 18 juillet 2009 : conférence intitulée « Qu’y a-t-il à l’intérieur ? », dans le cadre du séminaire Antigone à Grambois, organisé par Frédéric Escolano, Jacques Félician et Pierre Ginésy.
– 41. février 2010 : conférence intitulée « Lacan-Agalma », dans le cadre du séminaire Agalma, organisé au Centre Louis Gernet par Marcello Carastro.
– 42. mars 2010 : conférence intitulée « Lacan-Agalma. Développements », dans le cadre du séminaire Agalma, organisé au Centre Louis Gernet par Marcello Carastro.
– 43. 27-28 mai 2010 : conférence intitulée « Que nous apprend le αὐτός homérique ? », dans le cadre du colloque organisé par D. Doucet et I. Koch, Idipsum chez Augustin. Antécédents, à l’Université de Nantes.
– 44. juin 2010 : introduction, dans le cadre des Journées d’étude L’acte fou, organisées par C. Darbo-Peschanski, J.-M. Carrié, F. Ildefonse et R. Piettre-Koch au Centre Louis Gernet (ANHIMA) et au Musée du Quai Branly en Juin 2010 (sous presse aux Classiques Garnier).
– 45. janvier 2011 : « Le δαίμων dans le stoïcisme impérial », conférence dans le cadre du séminaire du Centre Léon Robin organisé par Jean-Baptists Gourinat (Université de Paris IV). 46. 13 et 14 décembre 2011 : organisation, avec Claire Brunet et Sandra Laugier, à l’École Normale Supérieure, rue d’Ulm de deux journées d’hommage à Claude Imbert, Questions contemporaines ouvertes ; conférence d’introduction à la seconde journée « Anthropo-logiques ».
– 47. 10 février 2012 : conférence intitulée « La perception de soi chez Hiéroclès » dans le cadre du séminaire « Le sentiment du corps » dirigé par Margarita Xanthakou au Laboratoire d’Anthropologie Sociale.
– 48. 13 février 2012 : conférence intitulée « ἄγαλμα et θεός. Retour sur le dossier platonicien » au colloque AGALMA organisé par Marcello Carastro à l’INHA.
– 49. 22 mars 2012 : conférence intitulée « Identité et altérité. À partir des Bacchantes d’Euripide » dans une journée d’études « Altérité et représentation des autres », organisée au Centre Jean Pépin (UPR 76) par Roger-Pol Droit.
– 50. 29 novembre 2012 : conférence intitulée « Le feu artiste » dans le cadre du colloque « Aux origines de la théorie et de la littérature artistiques. Les sources antiques des théories artistiques et leur transmission à l’âge humaniste et classique » organisé par Laurence Boulègue, Pierre Caye, Francesco Furlan, Yves Hersant et Florence Malhomme à Paris IV.
– 51. 15 novembre 2012 : conférence intitulée « Le corps morcelé de Dionysos », dans le cadre du colloque Le sens du corps, analyse spectrale. Démarcations, compositions, segmentations, organisé au Laboratoire d’Anthropologie Sociale (LAS) par Margarita Xanthakou.
– 52. mai 2013 : participation au séminaire de Francis Zimmermann : communication sur « Destin et vérité en Grèce ancienne ».
– 53. 6 et 7 juin 2013 : co-organisation, avec Marcello Carastro, Caterina Guenzi et Silvia D’Intino, du colloque « Liens de causalité. Divination et autres enquêtes sur la nature et les hommes. Colloque international en l’honneur de Geoffrey Lloyd ». Communication intitulée : « Logique et divination dans le stoïcisme ».
– 54. mai 2013 : communication intitulée « Que nous apprennent les polythéismes ? », au séminaire de l’association ALI, Maison de l’Amérique Latine, Paris.
– 55. mai 2013 : communication intitulée « À propos de Il y a des dieux », au séminaire “Figurations de l’invisible”, dirigé par Marcello Carastro et Stéphan Dugast, ANHIMA, Paris.
– 56. 1er juin 2013 : conférence « La représentation du futur en Grèce ancienne, I. », donnée dans le cadre du groupe de recherche sur le futur et l’aspectualité, Paris, INALCO.
– 57. 13 et 14 juin 2013 : conférence d’introduction au colloque « Rencontres et confrontations », organisé par Joan-Antoine Mallet et aliae, Université de Montpellier. Conférence intitulée : « L’expérience du multiple ». 58. 30 novembre 2013 : conférence « La représentation du futur en Grèce ancienne, II. », donnée dans le cadre du groupe de recherche sur le futur et l’aspectualité, Paris, INALCO.
– 59. janvier 2014 : invitation à l’Université d’Aracaju, Brésil, pour une table ronde autour du lancement du livre édité par Manoel Mendonça Filho et Marcelo de Almeida Ferreri, Instituiçoes e cotidiao. Formas e intensidades no enfrentamento do comun.
– 60. janvier 2014 : communication intitulée « Sur la multiplicité intérieure. Autour de Il y a des dieux », au séminaire de Marielle Macé, CRAL, EHESS, Paris.
– 61. 10 février 2014 : co-organisation dans le cadre du PRI Pratiquer le comparatisme d’une journée d’études « Comparatisme, questions de méthode » et conférence d’introduction.
– 62. 20 mars 2014 : conférence intitulée « Le risque d’une parole vraie », dans le cadre du séminaire Parrhèsia organisé par Valéry Laurand à l’Université de Bordeaux.
– 63. 15 mai 2014 : conférence intitulée « Destin et causalité dans le traité 3 de Plotin », dans le cadre du séminaire Causalité dirigé par Jean-Louis Labarrière et Cristina Viano au Centre Léon Robin (CNRS, Paris IV).
– 64. 23 mai 2014 : conférence (en anglais) intitulée « Les problématisations de l’intérieur en Grèce ancienne », dans le cadre d’une journée d’études « Intérieur et extérieur (Corps, esprit, espèces, territoires). Questions d’anthropologie/ The inside and the outside (Body, mind, species, territories). Anthropological issues », organisée par Catherine Darbo-Peschanski à la Maison Française d’Oxford (MFO), Oxford.
– 65. 26 mai 2014 : conférence intitulée : « À propos de Il y a des dieux », au Centre Sèvres, sur l’invitation de Marc Rastouin.
– 66. 7 juin 2014 : conférence intitulée « L’un et le multiple. À propos de Il y a des dieux », séminaire de l’Association Freudienne de Belgique, Bruxelles.
– 67. 5 et 6 juin 2014 : co-organisation, avec Marcello Carastro, Silvia D’Intino et Caterina Guenzi du colloque « La vie prénatale. Destin, identité, mémoire », dans le cadre du PRI Pratiquer le comparatisme ; conférence intitulée : « La vie avant la vie ».
– 68. 13 mars 2015 : conférence intitulée « De la personne grammaticale », dans le cadre d’une journée d’études consacrée à « Persona ou la théâtre de la subjectivité : des usages antiques et modernes de la métaphore théâtrale », organisée à l’Université Bordeaux Montaigne par Marion Bourbon.
– 69. 21 mai 2015 : communication intitulée « Que viennent modifier les catégories stoïciennes ? » dans le cadre d’une journée d’études, « Structures génétiques II », organisée par Annick Jaulin au laboratoire Sphere.
– 70. 22 mai 2015 : communication intitulée « Croire aux dieux », dans le cadre du séminaire « Anthropologie comparée de la croyance », organisé à l’EPHE par Frédéric Fruteau de Laclos et Christophe Grellard.
– 71. 20 juin 2015 : communication intitulée « Comment le rituel peut-il faire lien ? », dans le cadre d’une journée d’études, « Ruptures et lien social », organisée par l’Association ALTERS , Toulouse.
– 72. 2 octobre 2015 : communication intitulée « Que peuvent apporter certaines occurrences d’agalma à une réflexion sur l’image ? », dans le cadre du séminaire « Idée, vérité, image », organisé par Elsa Grasso et Arnaud Zucker à l’Université de Nice.
– 73. 14-15 décembre 2015 : répondante des conférences de la matinée (Marion Aubrée (CEIFR/ EHESS), Oscillations du genre dans l’imaginaire collectif des religions afro-brésiliennes ; Katerina Kerestetzi (CNRS/LAS), « Esprit, es-tu là ? » Ou comment rendre manifeste la présence des entités spirituelles afro-cubaines ; Jorge Santiago (EVS/Université de Lyon 2), A l’écart des orthodoxies. Nouvelles formes de subjectivation et de pratiques de l’umbanda (Portugal, Brésil)) lors du colloque « Le théâtre des opérations : Mise en scène de l’action, coordination des mouvements et transformation du monde », organisé par Perig Pitrou et Barbara Glowczewski au LAS.
– 74. 19 mars 2016 : communication intitulée « De quoi le rituel nous délivre-t-il ? », dans le cadre d’une journée d’études sur Rites et ritualités organisée par l’Association Freudienne de Belgique, Bruxelles.
– 75. 19 avril 2016 : communication intitulée « La connaissance de soi. Quelle réflexivité est en question ? », dans le cadre des journées d’étude, « El conocimiento de si en la filosofia antigua » organisées par José Maria Zamora, Universidad Autonoma de Madrid, Madrid.
– 76. 5-8 décembre 2016 : « Retour sur la théorie stoïcienne de la signification », dans le cadre du colloque Sêmainô I : Théories anciennes de la signification, organisé par L. Gazziero et Carla Di Martino, Université de Lille 3.
– 77. 6 février 2017 : « πρόσωπον physique, πρόσωπον grammatical », dans le cadre du séminaire « Les concepts de prosôpon et figura dans la théorie rhétorique et linguistique antiques », organisé à l’Université de Clermont-Ferrand.
– 78. 22 mars 2017 : Polythéisme et pluralité psychique (14h15-16h15) ; Le cycle des âmes, à partir de quelques textes platoniciens (18h15-20h15), dans le cadre de conférences invitées à l’Université de Genève.
– 78bis. 23 mars 2017 : Daimôn. Entre intérieur et extérieur (10h15-12h15), dans le cadre de conférences invitées à l’Université de Genève dans le cadre de l’Unité d’histoire et d’anthropologie des religions.
– 79. 2 février 2018. « “Aucun de mes mouvements ne t’est caché”. Modification de la sagesse antique dans le monachisme chrétien », dans le cadre du colloque « Foucault, les pères, le sexe », organisé par l’Université de Paris I, l’Institut des Sources chrétiennes, l’Association pour le Centre Michel Foucault et la BNF, par Philippe Büttgen, Philippe Chevalier, Agustín Colombo et alii, à l’occasion de la parution des Aveux de la chair de Michel Foucault.

PARTICIPATIONS A DES ÉVÉNEMENTS ET FESTIVALS

– 80. Décembre 1996 : intervention au Théâtre des Amandiers, sur le thème du mythe chez Platon, à l’occasion d’un atelier de théâtre organisé par Michèle Foucher.
– 81. Mai 1997 : participation à une table ronde avec Myriam Revault d’Allonnes et Michèle Foucher au théâtre de Gennevilliers, sur le spectacle Platon-Godard, mis en scène par Michèle Foucher, à partir du Banquet de Platon et du Mépris de Jean-Luc Godard.
– 82. 17 Novembre 1998 : sélectionnée pour le prix Cité Philo ; participation à une table ronde à Lille à cette occasion le 17 Novembre 1997.
– 83. novembre 2013 : participation au Festival Mode d’emploi, villa Gillet, sur « Le propre de la philosophie ».
– 84. août 2013 : conférence intitulée « Comment vivre ? À partir d’une citation de Platon », au Banquet du Livre, Lagrasse.
– 85. novembre 2014 : participation aux Rencontres Philosophiques d’Uriage, conférence intitulée : « Le besoin d’éthique relève-t-il d’une illusion ».

Juin 2018 (mise à jour de la liste des publications)

Contact

    Sous la direction de Luc Brisson

    • TITRE : Pros Gauron peri toû pôs empsuchoûtai ta embrua
    • MANUSCRIT : Cod. Supp. gr. 635, Paris, Bibliothèque Nationale
    • EDITION : K. Kalbfleisch, Philosophische und historische Abhandlungen der königlichen Akademie der Wissenschaften zu Berlin, 1895 p. 33-62.
    • TRADUCTION en français : À Gauros. « Sur la manière dont l’embryon reçoit l’âme », par A. J. Festugière, La Révélation d’Hermès Trismégiste, t. III, Les doctrines de l’âme, Paris, 1953, Appendice II, p. 265-302.

     

    - en allemand :
    1) Porphyrios, Die Beseelung der Embryonen, par K. Limburg, Diss. Köln, 1975.
    2) Grundfragen der Embryonalentwicklung aus der Sicht eines Neuplatonikers : Übersetzung und Bearbeitung der Schrift des Porphyrios « Über die Beseelung der Embryonen », par U. Jurisch, Diss. med. Erlangen-Nürnberg 1991.

    RESUME « Pour nous donc, nous démontrerons avant tout que le fruit n’est ni un vivant en acte, ni un vivant en puissance au sens de ce qui a déjà reçu l’âme, d’où il résulte que l’entrée de l’âme a lieu après l’enfantement ; et quand même nous aurions concédé que l’embryon, en lui-même, soit un vivant en puissance, voire un vivant en acte, nous montrerons qu’il n’est pas possible que l’animation ait eu lieu ni à partir du père ni à partir de la mère, mais qu’elle se fait seulement de l’extérieur, en sorte que, dans ce cas, la doctrine platonicienne de l’entrée de l’âme n’est pas rejetée comme fausse. »

    L’édition, la traduction et le commentaire de ce traité de Porphyre permettront une avancée véritable sur le plan scientifique. Avec l’aide de Tiziano Dorandi, qui travaille sur une photographie à l’ultra-violet permettant de faire ressortir une écriture abîmée par l’eau sur du papier, nous espérons proposer une édition du texte très supérieure à la seule qui existe de nos jours. Les modifications apportées au texte exigent une traduction qui sera vraiment originale par rapport à l’excellente traduction faite par A.-J. Festugière, il y a déjà plusieurs dizaines d’années. Enfin, les notes de commentaire permettront d’aborder un certain nombre de thèmes philosophiques et de questions scientifiques relatives à la venue de l’âme dans un embryon et aux développements des fonctions vitales dans le corps humain.

    De surcroît, un travail de ce genre mettra à contribution l’histoire de la philosophie, car Porphyre ne peut être compris sans faire intervenir Platon, Aristote et les Stoïciens. De plus, il fera resurgir des questions importantes dans le cadre de l’histoire de la médecine, ce traité ayant été attribué, avant son dernier éditeur, au médecin Galien.

    Plusieurs points de contact pourront être trouvés entre ce travail portant sur l’Antiquité et les polémiques actuelles concernant le débat sur l’avortement. Comme il n’est pas fréquent dans notre domaine de croiser l’actualité, la chose mérite d’être signalée.

    Actuellement, le groupe qui travaille sur l’Ad Gaurum a élaboré une première traduction de l’ensemble du texte.

    Un colloque international consacré à l’histoire de l’embryologie s’est tenu du 30 juin au 2 juillet 2005 à Paris sous la direction de L. Brisson.

    Les chercheurs de ce groupe travaillent, sous la direction de Tiziano Dorandi, à une nouvelle traduction commentée du petit traité de Porphyre intitulé L’antre de nymphes dans l’Odyssée (Περὶ τοῦ ἐν Ὀδυσσείᾳ τῶν νυμφῶν ἄντρου), qui sera précédée d’une introduction sur Porphyre exégète d’Homère. Porphyre y offre une interprétation allégorique et philosophique de l’antre que Homère, Odyssée XIII 102-112 (vers cités au début du traité, § 1), situe à Ithaque et dans lequel Ulysse avait caché les trésors qu’il avait reçu des Phéaciens.

    On dispose d’une bonne édition critique de ce texte publiée par Duffy, Sheridan, Westerink et White, Porphyry, The Cave of the Nymphs in the Odyssey (1969), qui remplace celle établie par A. Nauck, Porphyrii philosophi platonici opuscula selecta (1886). Le texte a été traduit en plusieurs langues modernes. Il existe aussi une traduction française par J. Trabucco (1918) et une plus récente de F. Buffière (1956), les deux à partir du texte de Nauck. Tandis que celle d’Y. Le Lay (1989) se fonde sur le texte de Duffy et alii.

    La traduction a été partagée entre les membres du groupe et discutée pendant les séances communes, mais elle sera publiée comme le résultat d’un travail collectif. Les notes du commentaire seront publiées accompagnées du nom de leur rédacteur.

    Pour l’introduction, on a fait appel aussi à d’autres personnes extérieures qui ont déjà travaillé sur Porphyre exégète d’Homère et l’allégorie ou sur Homère et sa postérité pour l’exégèse homérique de Porphyre (S. Nannini, Bologna et F. Pontani, Venise).

    Pour l’instant on a travaillé à la traduction du texte grec à partir de celui établi par Duffy et alii, mais en tenant compte des progrès de la recherche en vue de l’établissement d’un nouveau texte critique. La révision de la traduction sera achevée dans les premiers mois 2014. On prévoit la révision du texte grec ainsi que la rédaction d’un chapitre de l’Introduction sur l’histoire du texte, avec une description des manuscrits, ainsi que de la rédaction de notes sur des passages dont le texte pose des difficultés. Pour l’établissement du texte de l’édition, on peut compter sur deux manuscrits : Vaticanus gr. 305, XIIIe s. [V] et Marcianus gr. IX 4, XIIIe/XIVe s. [M]. Il faudra cependant tenir compte de la paraphrase que Psellos avait fait du De antro et qui peut se révéler utile parce que le savant byzantin avait eu entre les mains un autre manuscrit, aujourd’hui perdu (ce texte a été réédité par J.M. Duffy en 1992).

    Le groupe qui travaille sous ma direction se compose des membres suivants (en ordre alphabétique) : Bastit, Agnès ; De Piano, Piera ; Dorandi, Tiziano (responsable) ; Droit, Roger-Pol ; Giavatto, Angelo ; Goulet-Cazé, Marie-Odile ; Gysembergh, Victor ; Ildefonse, Frédérique ; Jourdan, Fabienne ; Koch, Isabelle ; Macris, Constantin ; Mihai, Adrian ; Nannini, Simonetta ; Saudelli, Lucia ; Soares, Luciana ; Toulouse, Stéphane ; van Kasteel, Hans ; Viltanioti, Irini Fotini ; Zamora, José Maria.

    Depuis décembre 2012, on a enfin prit contact avec un groupe de chercheurs de UMR 7044 Étude des civilisations de l’Antiquité M.I.S.H.A. - Maison des Sciences de l’Homme - Alsace qui travaille, sous la direction de Madame Doris Meyer, à un projet semblable et qui prévoit aussi la publication de la première traduction allemande du De antro de Porphyre.

    Collection Textes et travaux de Chrysopoeia

    Dirigée par Didier Kahn et Sylvain Matton
    Diffusion EDIDIT

    1. Alchimie : art, histoire et mythes. Actes du 1er colloque international de la Société d’Étude de l’Histoire de l’Alchimie (Paris, Collège de France, 14-15-16 mars 1991), sous la direction de Didier Kahn et Sylvain Matton. Ouvrage publié avec le concours du C.N.R.S. 1995, grand in-8° de VI-848 p., ill.

    2. Vincenzo Percolla, Auriloquio. Nel quale si tratta dello ascoso secreto dell’Alchimia. Trattato manos­critto del ‘500 d’interpretazione alchemica dei miti greci et romani. Edizione e note a cura di Carlo Alberto Anzuini. 1996, grand in-8° de XX-276 p.

    3. François Secret, Postel revisité. Nouvelles recherches sur Guillaume Postel et son milieu. Première série. 1998, grand in-8° de 260 p., ill.

    4. Aspects de la tradition alchimique au xviie siècle. Actes du colloque international de l’Université de Reims-Champagne-Ardenne (Reims, 28 et 29 novembre 1996), sous la direction de Frank Greiner. Ouvrage publié avec le concours du Centre National du Livre. 1998, grand in-8° de 521 p., ill. dont 1 en couleur.

    5. Yves Marquet, La Philosophie des Ihwan al-Safa’. Nouvelle édition augmentée. 1999, grand in-8° de XVI-622 p.

    6. D. Zecaire, Opuscule tres-eccelent de la vraye philosophie naturelle des metaulx. Édition critique, introduction et notes par Renan Crouvizier. 1999, grand in-8° de 208 p., ill.

    7. Pierre Jean Fabre, L’Alchimiste chrétien (Alchymista christianus). Traduction anonyme inédite du xviiie siècle, avec le fac-similé de l’édition latine originale. Édition, introduc­tion et notes par Frank Greiner. 2001, grand in-8° de 732 p.

    8. Pascale BarthÉlemy, La Sedacina ou l’Œuvre au crible. L’alchimie de Guillaume Sedacer, carme catalan de la fin du XIVe siècle. Préface de Guy Beaujouan. Volume I : Étude et outils. Volume II : La Sedacina, édition critique et traduction, suivie du Liber alterquinus. Ouvrage publié avec le concours du Centre National du Livre. 2002, 2 vol. grand in-8° de 390 et 486 p.

    9. Yves Marquet, Les “Frères de la pureté” pythagoriciens de l’Islam. La marque du pythagorisme dans la rédaction des Épîtres des Ihwan al-Safa’. Ouvrage publié avec le concours du Centre National du Livre. 2006, grand in-8° de 374 p.

    10. Sylvain Matton, Philosophie et Alchimie à la Renaissance et à l’Âge classique. I : Scolastique et Alchimie (XVIe-XVIIe siècles). Ouvrage publié avec le concours du Centre National du Livre. 2009, grand in-8° de VIII-898 p.

    Problèmes de la métaphysique

    Centre International d’Etude de la Philosophie Française Contemporaine, en collaboration avec le CNRS, UPR76/Centre Jean PépinSéminaire « Problèmes de la métaphysique »
    Usages de la relation

    La proposition l’ « être est relation » a trouvé une nouvelle actualité dans la philosophie contemporaine. Elle est au centre des tentatives de reconstruction de la métaphysique qui font communiquer des œuvres aussi disparates que celles d’ H. Bergson, G. Tarde, A. N. Whitehead, R. Ruyer, G. Simondon ou encore G. Deleuze. Elle annonce un nouveau genre de questions : comment des individus, physiques, biologiques, techniques et sociaux, se constituent-ils à l’intérieur d’un tissage relationnel, toujours singulier et mobile ? Si la notion de substance n’est plus adéquate pour penser les êtres quels concepts lui substituer ? Que serait une identité relationnelle ? Quelles sont les conséquences épistémologiques de ce changement de perspective ? Le séminaire envisagera dans un premier temps la question des relations à partir de moments historiques qui nous paraissent particulièrement prégnants, du point de vue des enjeux contemporains, afin de la densifier et de lui donner les expressions techniques qu’elle porte avec elle. L’année suivante, le séminaire se concentrera sur les tentatives plus contemporaines qui visent à rendre au concept de relation son statut de principe métaphysique de constitution des choses.

    ENS-Ulm
    Salle Pasteur, Pavillon Pasteur, 45 rue d’Ulm
    (à l’exception de la séance du 29 mai 2015)
    Responsables : Saverio Ansaldi, Gwenaëlle Aubry, Didier Debaise
     

    Séances 2014-2015

    Vendredi 10 octobre 2014, de 17h à 19h
    Frédéric Worms : « Agir dans les relations »

    Vendredi 21 novembre 2014, de 17h à 19h
    Frédéric Worms : « Les relations entre les êtres »

    Vendredi 19 décembre 2014, de 17h à 19h
    Elisabeth Kessler : « Schelling, Heidegger, ou la relation obligée en art »

    Vendredi 23 janvier 2015, de 17h à 19h
    Paul-Antoine Miquel : « Aspects d’une théorie de l’organisme à partir de Simondon »

    Vendredi 3 avril 2015, de 17h à 19h
    Isabelle Stengers : « Whitehead : relations et modes d’abstraction »

    Vendredi 29 mai 2015, de 17h à 19h
    Alain Badiou (titre à préciser)

    « La Providence, le destin, le mal et la matière. Un réseau de commentaires en amont et en aval d’Avicenne »

    CENTRE JEAN PÉPIN (UPR 76) « PHILOSOPHIE ARABE : INNOVATIONS, HÉRITAGES GREC ET SYRIAQUE, POSTÉRITÉ LATINELABORATOIRE D’ÉTUDES SUR LE MONOTHÉISME (UMR 8584)
    AVEC LE SOUTIEN DU LABEX HASTEC

    Organisé par Meryem Sebti (Centre Jean Pépin-CNRS) & Daniel de Smet, (LEM-UMR 8584)

    Campus de Villejuif 7, rue Guy Môquet 94800 Villejuif Salle de la Rotonde

    Vendredi 18 octobre 2013 10h-13h et 14h30-17h30
    Silvia Fazzo (Londres), Isabelle Koch (Université Aix-Marseille), Mauro Zonta (Università di Roma Sapienza)
    « L’émergence de la thématique de la Providence divine : le Traité de la Providence d’Alexandre d’Aphrodise et sa version arabe »

    Vendredi 25 octobre 2013 9h30-13h
    Emma Gannagé (Georgetown University)
    "La téhorie de la providence d’Alexandre à sa réception arabe".

    Charles Genequand (Université de Genève) « Métamorphoses de la Providence de Kindî à Avicenne »

    Vendredi 8 novembre 2013 10h-13h et 14h30-17h30Luc Brisson (Centre Jean Pépin-CNRS)
    « La Providence et la question du mal chez Plotin »

    Christopher Noble (LMU-München) & Nathan M. Powers (Albany University) « Divine Thought and Providence in Plotinus »

    Michael Chase (Centre Jean Pépin-CNRS) « La question de la Providence chez Boèce »

    Vendredi 29 novembre 2013 10h-13h et 14h30-18h30
    Carlos Steel (KU Leuven) ; Philippe Hoffmann (LEM-EPHE, Paris) ; Jan Opsomer (KU Leuven) ; Pieter d’Hoine ( KU Leuven)
    « Les traités sur la Providence de Proclus »

    Vendredi 13 décembre 2013 9h30-13h
    Giovanna Rita Giardina (Università di Catania) ; Matthias Perkams (Institut für Philosophie der Friedrich-Schiller-Universität Jena.)
    « La Providence selon les commentateurs néoplatoniciens d’Aristote »

    Contact : Meryem Sebti (sebti@vjf.cnrs.fr) & Daniel de Smet (desmet@vjf.cnrs.fr)

    ATELIER PANCKOUCKE

    A P E M ATELIER PANCKOUCKE ENCYCLOPEDIE METHODIQUE

    organisé par Martine GROULT, Luigi DELIA et l’équipe UQAM menée par Josiane BOULAD-AYOUB avec la collaboration d’ARTFL (Robert MORRISSEY)

    L’Encyclopédie méthodique par ordre des matières (1782-1832) est publiée par Charles-Joseph Panckoucke (1736-1798) à la suite de l’Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers (1751-1772) de Diderot et d’Alembert.
    L’objectif est d’améliorer cette dernière, ainsi que le voulait Diderot. Grand admirateur des éditeurs, le Libraire également traducteur de L’Arioste, est d’abord un grand entrepreneur, au sens commercial moderne et noble du terme. Il va réussir à mettre en place un projet encyclopédique qui, comme celui des Lumières, connaîtra des modifications. L’objectif de son entreprise est d’offrir un état complet des sciences, des arts et des métiers en réalisant, non plus une encyclopédie contenant toutes les matières par ordre alphabétique structurées selon un ordre encyclopédique, mais des Dictionnaires scientifiques spécialisés, constitutifs d’une encyclopédie par ordre de matières et regroupés dans un Vocabulaire encyclopédique. On compte pour la Méthodique 40 Dictionnaires scientifiques pour 212 volumes in-quarto, selon l’inventaire de la Bibliothèque Mazarine repris dans le Vol. 2 des Prospectus et Mémoires (2013), pendant que l’Encyclopédie comportait 28 volumes in-folio. Le nombre de volumes retrace la volonté de l’exhaustivité pour chaque discipline.

    A la suite d’un premier Atelier sur Les Encyclopédies. Construction et circulation du savoir publié en 2011 (www.editions-harmattan.fr), l’APEM entreprend l’étude de cette suite particulière des Lumières. Les deux objectifs pratiques sont d’une part, une édition d’anthologies, dirigée par Josiane Boulad-Ayoub aux Presses Universitaires de Laval - PUL (http://www.pulaval.com/produit/la-vision-nouvelle-de-la-societe-dans-l-encyclopedie-methodique-volume-i-jurisprudence, et http://www.pulaval.com/produit/la-vision-nouvelle-de-la-societe-dans-lencyclopedie-methodique-volume-ii-assemblee-constituante) et, d’autre part, un projet de numérisation des Dictionnaires scientifiques avec l’équipe ARTFL de l’Université de Chicago. Ce projet se situe en continuité des travaux effectués sur l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert depuis plusieurs années, sous la direction de Robert Morrissey (http://encyclopedie.uchicago.edu).

    L’objet de cet Atelier consiste dans l’élaboration d’études transversales entre les Dictionnaires scientifiques de la Méthodique. Elles sont appelées à mettre en lumière le projet encyclopédique tel qu’il a été énoncé par Panckoucke dans des Prospectus et Mémoires dont la réédition, pour la première fois réalisée, vient d’être achevée en 2 volumes (2011 et 2013).

    L’explication de leur matière par les scientifiques, dans le seul but de l’instruction – et non de l’explication de la découverte scientifique -, et la traversée d’une époque historique hors du commun sur cinquante années, font de l’Encyclopédie méthodique un témoignage, non seulement sur la science, mais sur la manière d’appréhender le savoir. Les liaisons entre les matières évoluent vers une transversalité que le projet du Vocabulaire universel encyclopédique par Panckoucke laissait pressentir. C’est cette différence entre enchaînement, au siècle des Lumières, et transversalité de la connaissance, pendant et après la Révolution française, que cet atelier se donne pour tâche d’interroger.

    Calendrier des séances de l’APEM

     

    Année 2016

    29 janvier 2016
    - Daniel TEYSSEIRE, (Paris), Le ‘Dictionnaire de médecine’ de l’Encyclopédie méthodique : la méthodicité à l’œuvre .
    25 mars 2016
    -  Luigi DELIA (Collège International de Philosophie), Punir pour amender le coupable : Charles-Louis Panckoucke héritier de Beccaria ?
    3 juin 2016
    - Philippe DE LA COTARDIÈRE (Paris), Les descendants de Charles-Joseph Panckoucke et leurs alliances


    Année 2015

    14h – 18h
    6 mars 2015

    Marina LEONI, (Genève), La Méthodique de Quatremère de Quincy. L’architecture face aux beaux-arts

    5 juin 2015

    Malou HAINE (Bruxelles, Belgique), Transversalité des dictionnaires spécialisés de l’Encyclopédie méthodique : l’exemple des instruments de musique.

    14e Congrès International du Dix-huitième siècle à Rotterdam (Pays-Bas)
    26-31 juillet 2015
    Séance de l’Atelier Panckoucke : Le Marché Panckoucke (1782-1832)
    ou l’ouverture de la connaissance
    Université Erasme
    Mardi 28 juillet 20159h00 – 10h30 : Session Martine Groult

    Présidence : Martine Groult

    · Leoni, Marina : La Méthodique de Quatremère de Quincy. L’Architecture entre beaux-arts et savoirs scientifiques

    · Delia, Luigi : Lumières sur le jusnaturalisme. Remarques sur la réception encyclopédique du droit naturel

    Présidence : Rolando Minuti

    · Doig, Ann Kathleen Hardesty : Ebauche d’une étude transversale : le Dictionnaire "Physique" de l’Encyclopédie méthodique

    · Groult, Martine : Ordre encyclopédique et ordre méthodique

    11h00 – 12h30 : Session Claire Fauvergue
    Présidence : Pascal Bastien

    · Fauvergue, Claire : Histoire et langue philosophiques dans l’Encyclopédie méthodique.

    · Albertan-Coppola, Sylviane : La spécialisation dans l’Encyclopédie méthodique : le cas de la théologie

    Présidence : Claire Fauvergue

    · Droixhe, Daniel and Collart, Muriel : L’Encyclopédie méthodique et le cancer. Reconstruire une histoire de la thérapie oncologique à l’époque des Lumières

    · Giargia, Myriam : La réception du républicanisme anglais dans la Méthodique

    14h00 – 15h30 : Session Robert Morrissey
    Présidence : Luigi Delia

    · Morrissey, Robert : De l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert à l’Encyclopédie Méthodique : vers une édition numérique, First Part

    · Roe, Glenn : De l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert à l’Encyclopédie Méthodique : vers une édition numérique, Second Part

    Présidence : Robert Morrissey

    · Bret, Patrice : Chimie, physique, médecine et alii : Le vocabulaire dans tous ses états, ou le défi de l’Encyclopédie méthodique

    · Postigliola, Alberto : Diderot, Naigeon et Panckoucke. Quelle philosophie pour la Méthodique ?

    23 octobre 2015

    Patrice BRET (Paris), Chimie et arts mécaniques (à préciser)


     

    Année 2014

    Centre Jean Pépin
    Salle de la Rotonde - 14h – 18h
    24 octobre

    Josiane BOULAD-AYOUB (Université de Montréal – Canada), L’évêque des Lumières contre le matérialiste radical. Le Dictionnaire de théologie de Bergier vs le Dictionnaire de philosophie de Naigeon


    Introduction générale au projet encyclopédique de Panckoucke

    Le nombre de volumes
    Alors que l’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert a occupé la recherche scientifique avec la question de l’attribution des articles, l’Encyclopédie méthodique pose aux chercheurs le problème du nombre des volumes publiés. L’introduction du Volume II des Prospectus et Mémoires (Garnier, 2013) explique pourquoi le nombre gigantesque de volumes varie entre 203 et 212. Sans la reprendre dans son intégralité, citons quelques passages.

    - S’il est difficile de connaitre le nombre de volumes, c’est parce qu’ils étaient vendus en feuilles sans être reliés. Panckoucke, qui compte non pas en volumes ou en pages mais en feuilles pour établir le prix de vente, a vendu les volumes non reliés et a fourni des consignes de reliure bien après les livraisons. Puis, la publication s’est faite par demi-volume – tous les volumes sont divisés en deux parties à peu près égales entre 300 à 400 pages chacune, soit un total approximatif de 700/800 pages pour chaque volume - ce qui a entraîné des insertions de parties dans des endroits différents et par voie de conséquence une pagination non suivie dans de nombreux exemplaires. A cela il faut ajouter le subterfuge, destiné à contrer les contrefaçons, de l’édition des volumes de planches avant celle des volumes de texte qui leur correspondaient. Ensuite, il y a eu la multiplication des imprimeries – entre 160 à 200 – travaillant en même temps. Certaines imprimeries étaient plus rapides que d’autres, ce qui a donné lieu à la publication des deuxièmes ou troisièmes volumes avant celle des premiers. En plus de tous ces aspects pratiques, il ne faut pas perdre de vue la prolifération des découvertes scientifiques qui a obligé des auteurs à suspendre leurs travaux.

    Outre le nombre des volumes, il y a aussi le nombre de Dictionnaires scientifiques et l’intitulé des matières. L’évolution scientifique mais aussi l’allongement dans le temps ont eu un impact sur l’intitulé des matières, ce qui ressort dans les tentatives de listes de la Méthodique dans les travaux de Kathleen Hardesty Doig (Oxford, 1995 et 2013), de Philippe Chevaillier ou dans les nôtres (Savoir et Matières et Prospectus et Mémoires de Panckoucke). Certaines listes comportent 36 Dictionnaires, puis 38, d’autres 40 ou encore 43. Il n’y a pas forcément d’erreurs. Pour sa part, Panckoucke a commencé à compter, excepté le Vocabulaire encyclopédique, 26, 39, 51 puis 43 Dictionnaires scientifiques. Enfin, autre origine des différences : la contrefaçon à laquelle est également associée la décision de la vente en Dictionnaires séparés. Des collections aujourd’hui réunies sur les rayons d’une bibliothèque peuvent provenir d’achats par Dictionnaires scientifiques séparés et non de la souscription à la totalité de la Méthodique.

    Le projet encyclopédique
    Avant ces problèmes concrets dans lesquels nous nous débattons aujourd’hui pour connaitre l’intégralité de cette Encyclopédie, il y a eu le projet encyclopédique. Il est exposé dans l’introduction du Vol. I des Prospectus et Mémoires (2011).

    On peut dire brièvement que le Prospectus de 1782 est capital. C’est lui qui explique le plan destiné à construire un dictionnaire scientifique à partir de la nomenclature et une encyclopédie à partir de dictionnaires. Le plan du projet de Panckoucke commence par la structure de chaque dictionnaire et se termine par le Vocabulaire universel. Ce n’est que dans le Prospectus de 1789 (Représentations, Vol. II) que le Vocabulaire universel deviendra Vocabulaire encyclopédique. Ainsi, prévient Panckoucke, sans ce Vocabulaire un dictionnaire comme l’Encyclopédie ne peut devenir un traité didactique et un traité ne peut devenir un excellent dictionnaire.

    La solution consiste à faire des dictionnaires qui « par les tableaux d’analyse qui seront à leur tête, (se) présenteront comme autant de Traités suivis & complets de chaque science ou art ; de sorte qu’on a tout à la fois l’Encyclopédie par ordre de matières & par ordre alphabétique ». Chaque dictionnaire ou traité – les deux appellations sont maintenant identiques - devra commencer par un discours préliminaire suivi d’un tableau analytique. L’organisation de chaque dictionnaire repose sur la structure suivante :

    1/ un discours préliminaire
    2/ un tableau analytique

    Citons la phrase de Panckoucke qui est sans ambiguïté :

    « A la tête de chaque dictionnaire il y aura un discours préliminaire & un tableau d’analyse pour indiquer, comme nous l’avons dit, l’ordre dans lequel tous les mots doivent être lus, comme si chaque dictionnaire n’étoit qu’un traité didactique ».

    Le discours préliminaire expose en général les principes de la science concernée et le tableau analytique convertit le dictionnaire en traité. Le lecteur lit les articles dans l’ordre des mots du tableau et aborde la connaissance de ladite science. Le tableau indique les liens entre tous les mots d’une même science et le responsable de l’Encyclopédie, quant à lui, aura en main le tableau de chacun des 26 dictionnaires. Il sera alors en mesure de former un Vocabulaire universel par le rassemblement de tous les tableaux ou « ordres encyclopédiques des mots de chaque dictionnaire ». L’Encyclopédie méthodique sera achevée.

    Il faut ajouter que ce projet encyclopédique de 1782 ne présente pas de Système Figuré des connaissances humaines ni de système des renvois mais, nous venons de le voir, des tables analytiques et un Vocabulaire encyclopédique. Bien évidemment, les renvois ne disparaissent pas : ils changent d’usage. Face aux directeurs des Dictionnaires, Panckoucke accepte de ne pas supprimer les renvois si on les utilise entre Dictionnaires scientifiques. Il pense aussi que les renvois constitueront les mots du Vocabulaire encyclopédique car la liaison entre les matières tient ici de la sémantique. Panckoucke a ouvert la voie à la liaison entre histoire des sciences et histoire du vocabulaire scientifique.

    Ce point de vue analytique du savoir pour la construction d’une encyclopédie a occupé tous les plus grands savants de l’époque. Or, Panckoucke avait parfaitement conscience d’avoir la chance de réaliser son projet avec un nombre considérable de savants, parmi les plus grands scientifiques de tous les temps. L’époque était fabuleuse.

    En conclusion, il n’est plus question d’enchaînement des connaissances – ce qui était le cas de la première révolution scientifique dans l’Encyclopédie des Lumières – mais, comme nous l’avons dit par ailleurs, il est question d’une seconde révolution où les connaissances envahissent la société. Les nouvelles découvertes ont lieu tous les jours. On est moins préoccupé par le processus de la découverte que par les faits scientifiques. On est dans la découverte. On accumule les données, les caractères, les circonstances, etc. Quant aux tensions philosophico-critiques, elles sont chez tous les auteurs qui affirment cette nouvelle révolution de la science. C’est Lamarck qui critique Linné, Quatremère de Quincy qui installe le néo-clacissisme, Vicq d’Azyr qui change la vision de la médecine, etc. Ces nouvelles visions dessinent par là même une tension entre l’idéal et le réel, le droit et le fait, la forme et la matière. Il s’agira en quelque sorte, pour reprendre l’expression de Jacques Proust à propos de l’Encyclopédie, d’entrer à notre tour dans la forteresse de l’Encyclopédie méthodique avec les armes de la raison, pour mesurer la tenue de la construction encyclopédique proposée par Panckoucke à l’aune d’un échantillon de parcours intertextuels.

    Un des objectifs majeurs de l’APEM consiste dans la numérisation des Dictionnaires scientifiques afin de réaliser le Vocabulaire qui devait réunir les dictionnaires spécialisés en une encyclopédie à l’aide des tables analytiques présentes dans chacun d’eux. Le nombre de volumes étant de 212, seules les technologies numériques sont capables de réaliser ce que Panckoucke n’a pas pu faire. Pour cela, l’APEM sera aidé par l’équipe ARTFL de l’Université de Chicago menée par Robert Morrissey et le Centre Jean Pépin avec Vincent Férotin. Cet objectif a commencé avec la mise en ligne de deux Dictionnaires scientifiques concernant les Arts. Il s’agit du Dictionnaire des Beaux-arts de Watelet et du Dictionnaire de l’Architecture par Quatremère de Quincy.

    Publications

    En ligne :

    Dictionnaire des Beaux-arts de Watelet (1788-1791), 2 vol.
    Dictionnaire de l’Architecture par Quatremère de Quincy (1788-1825), 3 vol.

    http://artfl-project.uchicago.edu/node/89

    en livres :

    1/ La vision nouvelle de la société dans l’Encyclopédie méthodique. Encyclopédie méthodique : une Anthologie en plusieurs volumes. Ont déjà été publiés :
    Vol. I - Jurisprudence par Luigi DELIA et Ethel GROFFIER
    Vol. II - Assemblée Constituante (1792), par Josiane BOULAD AYOUB
    Vol. III - Economie politique, suivie des Observations sur la Virginie de Th. Jefferson par Paule-Monique VERNES et Josiane BOULAD AYOUB

    Sont attendus pour 2015-2017 :

    Vol. IV - Philosophie ancienne et moderne par Claire FAUVERGUE
    Vol. V – Chimie, Pharmacie et Métallurgie par Patrice BRET (peut-être chez un autre éditeur, donc sans n° de vol)
    Vol. VI - Architecture par Marina LEONI

    2/ Philippe CHEVAILLIER, Essai de description de l’Encyclopédie méthodique Dictionnaires de texte et Dictionnaires de planches de la Bibliothèque de Troyes. Dossier distribué et non édité.

    3/ Martine GROULT, Savoir et Matières. Pensée scientifique de l’Encyclopédie à l’Encyclopédie méthodique (CNRS, 2011) _ Prospectus et mémoires de Panckoucke,
    Vol. I, 1781 Prospectus général précédé de la Préface au Grand Vocabulaire François, PU Saint-Etienne, 2012.
    Vol. II, 1789-1792, Représentations et Inventaire de la Bibliothèque Mazarine suivi de la liste de l’Encyclopédie méthodique en 1833, Classiques Garnier, oct. 2013.

    4/ Il convient de noter la parution de l’ouvrage de Kathleen HARDESTY DOIG, From Encyclopédie to Encyclopédie méthodique revision and expansion, SVEC 2013 : 11, Oxford, Voltaire Foundation, November 2013.
    5/ Claire Fauvergue, « Naigeon lecteur de Diderot dans le dictionnaire de Philosophie ancienne et moderne de l’Encyclopédie méthodique », Recherches sur Diderot et sur l’Encyclopédie, 50, 2015, pp. 105-119.
    Lien vers le résumé : https://rde.revues.org/5289