Select Page

Couverture_livre_Theoricae_novae_planetarumCNRS éditions

« Le présent ouvrage révèle qu’aux Theoricæ novæ planetarum de Georg Peurbach (1423-1461) revient un rôle décisif dans les commencements de la révolution scientifique.

Une partie considérable du travail montre que la représentation de l’univers céleste élaborée par Peurbach comporte une innovation sans précédent et permet d’affirmer qu’un siècle avant Copernic, Peurbach avait déjà achevé sa propre révolution astronomique. L’astronomie change désormais de statut : de science abstraitement mathématique, elle s’apprête à devenir science de la réalité céleste où les mathématiques assument un rôle nouveau. Elles deviennent le fondement d’un univers conçu comme physiquement existant.

L’édition critique des Theoricæ novæ planetarum, accompagnée de sa traduction française ainsi que d’un commentaire technique, permet au lecteur de mesurer de manière fondée la portée novatrice de l’univers conçu par Peurbach.

L’étude de la diffusion des Theoricæ novæ planetarum de 1454 à 1653 montre la façon dont l’univers de Peurbach a eveillé l’intérêt de ses contemporains qui en ont immédiatement saisi la portée novatrice. Ceci a donné vie à un véritable mouvement de pensée qui s’étend pendant deux siècles et influence la pensée astronomique de l’Europe savante. Il résulte ainsi que sur les Theoricæ novæ planetarum s’est engendrée et assise une astronomie pré-copernicienne dotée d’une identité propre et de caractères qui la distinguent de celle du passé. Dans cette astronomie pré-copernicienne la révolution scientifique plonge ses racines. »

Table des matières

Introduction

Les Theoricæ novæ planetarum dans l’histoire des sciences

La portée révolutionnaire des Theoricæ novæ

L’astronomie pré-copernicienne issue des Theoricæ novæ

Partie première – Vie et oeuvre de Peurbach

  1. Un astronome humaniste
  2. L’oeuvre de Peurbach

Partie II – La nouveauté des Theoricæ novæ planetarum

  1. Les Theoricæ novæ et leur temps
  2. Le rapport aux traditions astronomiques
  3. La place des Theoricæ novæ dans l’histoire de l’astronomie

Partie III – Les premières rédactions des Theoricæ novæ planetarum 1454 – 1461

  1. Le public visé par Peurbach
  2. Le cours de 1454 au Collegium Civium de Vienne
  3. La version offerte à l’archevêque Vitez
  4. La dernière version de 1461

Partie IV – La diffusion des Theoricæ novæ planetarum 1473 – 1653

  1. L’univers des Theoricæ novæ
  2. Nuremberg 1473 : l’editio princeps établie par Regiomontanus
  3. Venise 1482 – 1513 : les premières éditions imprimées
  4. Cracovie 1483 – 1495 : une lecture singulière des Theoricæ novæ
  5. Leipzig, Brüx, Wittenberg 1498 – 1506 : l’enseignement
  6. Milan et Venise 1495 – 1531 : les Theoricæ novæ enseignées en Italie
  7. Paris 1515 – 1534 : l’intérêt d’Oronce Finé pour les Theoricæ novæ
  8. Vienne 1454 – 1518 : l’oubli des Theoricæ novæ
  9. Ingolstadt 1528 – 1566 : Apian et son édition des Theoricæ novæ
  10. Wittenberg 1535 – 1553 : un nouvel intérêt pour les Theoricæ novæ
  11. Paris et Wittenberg1543 – 1587 : l’influence du commentaire de Reinhold
  12. Présence des Theoricæ novæ chez les Camaldules et les Carmélites 1554 – 1573
  13. Toscanella commente et traduit en italien les Theoricæ novæ
  14. Fribourg et Bâle 1556 – 1596 : diffusion de l’enseignement des Theoricæ novæ
  15. Entre Cologne et Wittenberg : l’intérêt pour les Theoricæ novæ se poursuit jusqu’en 1653
  16. Conclusion

Partie V – Étude préalable à l’édition

  1. Note sur l’établissement du texte
  2. Sigla et abréviations
  3. La double tradition du texte : les familles α et β
  4. Les caractéristiques de la famille α et de ses sous-familles
  5. Les caractéristiques de la famille β et de ses sous-familles
  6. Stemma codicum
  7. Critères d’édition et de traduction

Partie VI – THEORICÆ NOVÆ PLANETARUM

 LES NOUVELLES THÉORIQUES DES PLANÈTES

  1. Édition critique du texte latin avec traduction française

Intitulé – Incipit

La sphère du Soleil – De Sole

La sphère de la Lune – De Luna

Les sphères des trois planètes supérieures – De tribus superioribus

La sphère de Vénus – De Venere

La sphère de Mercure – De Mercurio

Les différents phénomènes des planètes – De passionibus planetarum diversis

Déclinaison et latitude – De declinatione et latitudine

Les mouvements de la huitième sphère – De motu octavæ sphæræ

  1. Annexe de figures
  2. Le contenu des Theoricæ novæ

Partie VII – Lire les Theoricæ novæ planetarum

  1. Un univers à dévoiler
  2. Commentaire technique

La sphère du Soleil

La sphère de la Lune

Les sphères des trois planètes supérieures

La sphère de Vénus

La sphère de Mercure

Les différents phénomènes des planètes

Déclinaison et latitude

Les mouvements de la huitième sphère

Partie VIII – Description des versions qui transmettent les Theoricæ novæ planetarum

  1. Critères généraux
  2. Liste des exemplaires
  3. Les manuscrits des Theoricæ novæ
  4. Les manuscrits des commentaires sur les Theoricæ novæ
  5. Les éditions des Theoricæ novæ
  6. Les éditions des commentaires sur les Theoricæ novæ

Bibliographie citée avec abréviations

Index des noms

Share: